PODCAST - EPISODE 14 : LES DIFFÉRENTES PRATIQUES DE YOGA POSTURAL

podcast sur les différentes pratiques de yoga

Bonjour à toutes et à tous ! 

Quand on veut commencer le yoga, se pose toujours la question de savoir quel type de yoga est fait pour nous.

On voit de tout aujourd’hui en matière de yoga : yoga pour maigrir, yoga du rire, yoga du visage … Lorsque l’on veut commencer le yoga, on ne sait pas forcément vers quelle pratique se tourner par rapport à ses envies et à ses besoins.

C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui cet épisode pour vous présenter point par point les différents types de pratiques posturales de yoga, en essayant d’être la plus exhaustive possible ! 

Attention, je vais vraiment me contenter de vous parler des approches les plus traditionnelles de la pratique. 

1 - La pratique de yoga traditionnelle : le Hatha Yoga

Apparu vers le XIIe siècle, il est à l’origine de toutes les pratiques de yoga posturales dont je vais vous parler. Il faut bien prendre conscience que quand on fait du Vinyasa Yoga par exemple, c’est une pratique directement issue du Hatha Yoga. Le Hatha yoga est la version « originelle » du yoga.

Il se concentre sur la partie physiologique de l’être dans un seul but, harmoniser le corps et l’esprit. C’est un yoga énergétique.

Le Hatha yoga, dans sa vision globale implique énormément de notions et de pratiques différentes : 

  • Vayus, les souffles de l’énergie vitale 
  • différentes enveloppes corporelles (koshas)
  • les canaux où coule l’énergie vitale (les nadis)
  • Chakras (centres énergie)
  • afin d’améliorer la qualité de l’énergie, une place importante est faite aux techniques de nettoyage et de purification du corps et du mental (Kriyas) 

Le Hatha Yoga se concentre sur la maîtrise du corps et des sens. À cela, vient s’ajouter une constante focalisation sur la respiration.

Concrètement, il consiste en des enchaînements de postures, sans transition, et au contrôle de sa respiration, de son énergie et de son corps.  

Il faut bien comprendre qu’au sein même du Hatha Yoga, il existe plusieurs « écoles », plusieurs enseignements directement issus des grands maîtres yogis qui les ont établi et se sont appropriés à leur manières les différentes techniques. 

On a aujourd’hui tendance à le décrire comme un yoga doux et méditatif et je trouve que c’est vraiment une vision très réductrice de cette pratique. C’est une pratique exigeante, qui demande et amène une force physique et mentale. Les postures sont gardées longtemps pour pouvoir les ressentir de l’intérieur et apprendre à y respirer afin d’y trouver un certain confort.

2 - Pour des pratiques de yoga créatives et dynamiques : le Vinyasa Yoga 

En sanskrit, nyasa veut dire « placer » et vi « d’une certaine façon ». On place donc le corps d’une certaine manière en fonction de la respiration avec cette pratique de yoga.

Ce « type » de yoga s’est développé au début du XXe siècle. C’est donc beaucoup plus récent ! 

On a souvent tendance à l’assimiler à l’Ashtanga Yoga. Ce qui fera la différence entre les deux, c’est que l’Ashtanga est très codifié, avec une suite de postures toujours très précise, alors que le Vinyasa ne respecte pas nécessairement une succession stricte de postures déjà identifiées.

On peut donc dire que c’est une pratique plutôt libre et créative. L’idée étant de proposer des enchaînements de postures adaptés et adaptables aux besoins de chacun.

En cours de yoga Vinyasa, vous entendrez régulièrement les profs vous dire « faites un vinyasa si vous le souhaitez » entre certaines séquences. Il s’agit d’une transition de postures pratiquées avec la respiration permettant de réaliser la liaison entre toutes les postures de la séance.

Ces transitions apportent un rythme appréciable, mais personne ne vous forcera jamais à les faire.

Même si elle est dynamique, la pratique du yoga Vinyasa ne valorise pas la performance, mais la capacité de chacun à réaliser les mouvements les plus justes dans la pleine conscience de ses limites et de ses besoins.

Pendant une séance de yoga Vinyasa, on pratique avec une respiration particulière, la respiration « Ujjayi ». C’est un pranayama qui permet de scander le mouvement d’une posture à l’autre. Chaque posture est normalement maintenue 5 respirations (au moins). 

3 - La pratique de yoga disciplinée : l’Ashtanga Vinyasa Yoga

Parmi les maîtres contemporains, Sri K.Patthabi Jois a développé sa méthode appelée Ashtanga Vinyasa yoga.

Il se compose en fait de six séries de postures: Primaires, Intermédiaires et Avancées A, B, C et D.

 Comme les noms l'indiquent les séries deviennent de plus en plus avancées, et les postures travaillent de plus en plus en profondeur.

Il faut plusieurs années pour créer une pratique régulière des premières séries avant de pouvoir passer aux suivantes. 

Dans l'Ashtanga Yoga, on réalise une pratique chaque jour de la semaine sauf le samedi, qui est traditionnellement un jour de repos de la pratique des asanas, ainsi que les jours de pleine lune et de nouvelle lune. On ne pratique également pas l’Ashtanga lorsque l’on a ses règles.

Le fait de pratiquer tous les jours la même séquence, avec sa condition du jour permet l’observation et la connaissance de soi.

On pourrait dire que l’on va vite s’ennuyer en réalisant une pratique d’Ashtanga Yoga tous les jours. Mais « les postures ne changent pas, mais vous vous changez ». Même si vous pratiquez les mêmes séries quotidiennement, votre pratique sera différente chaque jour.

4 - Pour des pratiques de yoga rigoureuses : le yoga Iyengar 

BKS Iyengar a introduit l’utilisation quasi systématique d’accessoires (blocs, sangles, bolsters…) pour permettre à tous, quelle que soit leur forme physique, de pratiquer le Yoga. C'est un Yoga très précis dans les alignements.

Cette méthode précise et très rigoureuse, se caractérise par :

  • l’attention portée sur l’alignement des différentes parties du corps dans l’espace
  • l’organisation des postures en séquences
  • l’emploi de supports (sangles, briques, couvertures, chaises, cordes…)

 C’est ce qui permet de développer un meilleur équilibre physique et mental. L’enseignement est progressif et adapté aux capacités physiques de chacun et l’utilisation des supports facilite l’apprentissage des postures.

5 - La pratique de yoga énergétique : le Kundalini Yoga 

Une précision s’impose. La kundalini est l’énergie primordiale présente en chacun de nous, qui évolue le long de la colonne vertébrale dans un canal que l’on appelle Susumna nadi. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’on parle en fait de Kundalini dans tous les types de yoga que l’on peut pratiquer.

Mais l’objectif précis du kundalini yoga est de réveiller la conscience du Soi par la maîtrise de cette énergie. Le Kundalini yoga a été introduit en occident par Yogi Bhajan.

C’est une pratique puissante qui travaille sur les différentes parties de l’être à partir de séries (appelées  » kriyas ») en utilisant le souffle, le rythme, des postures dynamiques ou statiques, le son (sous forme de mantras), la relaxation et la méditation.

C’est un yoga plutôt puissant dans ses effets. Il permet de mieux se connaître, plus intuitivement qu’intellectuellement et sert directement pour mieux se gérer à tous les niveaux.

 Le Kundalini Yoga libère de l’énergie. Une fois éveillée, cette énergie nous permet de développer toutes nos capacités « endormies ».

Il nous aide à nous libérer de nos automatismes mentaux et physiques et nous oriente vers un univers plus positif.

 6 - Pour des pratiques de yoga profondes : le Yin yoga 

Le yin yoga c’est une discipline plutôt récente qui date des années 1990. Son fondateur Paul Grilley s’est inspiré de disciplines très anciennes telles que la philosophie taoïste et la médecine traditionnelle chinoise.

Le Yin yoga est un yoga doux. Les postures sont tenues au moins 2 minutes, parfois jusqu’à 8 minutes ce qui permet un travail de relaxation et une meilleure réponse des tissus profonds du corps. On atteint des niveaux élevés de concentration qui nous aident à faire le vide et à nous détendre complètement. 

La pratique du yin yoga se concentre sur les tissus conjonctifs comme les ligaments, les tendons, les os, les articulations, les fascias …

On respecte trois tattvas, trois principes dans la pratique du yin yoga :

  • trouver son espace juste dans chaque posture
  • garder une forme d’immobilité dans la pratique
  • se placer dans chaque posture pendant une certaine durée 

7 - La pratique de yoga de l’inconscient : le yoga Nidra 

Le yoga nidra est une pratique dite de « sommeil conscient ». C’est une pratique amenant un état de relaxation profonde dans le corps par des respirations et des visualisations. 

Le yoga nidra n’est pas une pratique visant à améliorer la qualité du sommeil même si cela peut avoir cet effet. Mais le but du yoga nidra n’est pas de s’endormir ! L’objectif est de se concentrer sur la voix du guide pour atteindre un état de conscience profond.

Une session, se pratiquant en posture allongée, peut durer de 10 minutes jusqu’à une heure.

Une fois le mental calmé, visualisations, symboles et mantras sont employés pour libérer des blocages au niveau mental et émotionnel. 

La yoga nidra permet de développer ses potentialités intérieures en cultivant des zones de notre cerveau généralement au repos.

 

Merci du fond du coeur pour votre écoute, 

Et surtout, prenez soin de vous !

 

HAUT